lundi 1 octobre 2012

Aquarelle Indienne

 
A une malbaraise
 
Tes pieds aussi fins que tes mains, et ta hanche
Est large à faire envie à la plus belle blanche ;
A l'artiste pensif ton corps est doux et cher ;
Tes grands yeux de velours sont plus noirs que ta chair.
 
Beaudelaire

2 commentaires:

Mélopée a dit…

grâce à votre post,je découvre votre univers...C'est très joli ces aquarelles,bravo!!!

Armande a dit…

merci beaucoup !!